Voici ce que pense le grand savant français Ernest Renan (1823-1892) du comportement passif des chrétiens d’Orient :
Ernest Renan
« Pour avoir été trop conséquent, l’Orient chrétien a perdu toute valeur militaire. L’islam en a profité, et a donné au monde le triste spectacle de cet éternel chrétien d’Orient, partout le même malgré la différence des races, toujours battu, toujours massacré, incapable de regarder en face un homme de guerre, offrant perpétuellement son cou au sabre, victime peu intéressante, car elle ne se révolte pas, et ne sait pas tenir une arme, même quand on la lui met dans la main. »

Histoire des origines du christianisme, Marc Aurèle,  éd. Robert Laffont, collection Bouquins,  1995, p. 1042.

renan